Partage d'évangile quotidien
<
Enregistrer le billet en pdf

Sans aucun doute

Lun. 30 Novembre 2009

Matthieu 8, 5-11 traduction : Comparer plusieurs traductions sur le site 4evangiles.fr Lire le texte grec et sa traduction (anglaise) mot-à-mot sur le site interlinearbible.org

Jésus était entré à Capharnaüm ; un centurion de l'armée romaine vint à lui et le supplia : « Seigneur, mon serviteur est au lit, chez moi, paralysé, et il souffre terriblement. » Jésus lui dit : « Je vais aller le guérir. » 

Le centurion reprit : « Seigneur, je ne suis pas digne que tu entres sous mon toit, mais dis seulement une parole et mon serviteur sera guéri. Ainsi, moi qui suis soumis à une autorité, j'ai des soldats sous mes ordres ; je dis à l'un : 'Va', et il va, à un autre : 'Viens', et il vient, et à mon esclave : 'Fais ceci', et il le fait. » 

A ces mots, Jésus fut dans l'admiration et dit à ceux qui le suivaient : « Amen, je vous le déclare, chez personne en Israël, je n'ai trouvé une telle foi. Aussi je vous le dis : Beaucoup viendront de l'orient et de l'occident et prendront place avec Abraham, lsaac et Jacob au festin du Royaume des cieux, » 

 

 

La découverte de Moïse, par He-Qi

 

 

Au commencement de notre préparation à Noël pendant ce temps de l'Avent, voici un très beau texte d'ouverture à l'autre, à l'étranger.

Oui, la foi de ce centurion, de cet occupant honni, est vraiment extraordinaire de simplicité. C'est la foi du charbonnier, une foi peut-être un peu enfantine, mais profondément sincère.

Avent a un peu le même sens que aventure, c'est un temps où nous nous tournons vers l'avenir, vers ce qui doit advenir précisément. Et si ce qui doit advenir nous était connu, ce ne serait plus de l'avenir. Nous avons à nous mettre en disposition de recevoir quelque chose de nouveau, comme Jésus dans ce récit, qui ne s'attendait sans doute pas à ce témoignage de foi d'un étranger, et qui en reste presque ébahi.

Ne nous enfermons donc pas dans ce que nous croyons déjà savoir de Jésus et de sa naissance comme bébé il y a plus de deux mille ans ; je ne serais pas étonné qu'il nous réserve encore quelques surprises ...!