Partage d'évangile quotidien
<
Enregistrer le billet en pdf

Envoyés par l'envoyé

Jeu. 29 Avril 2010

Jean 13, 16-20 traduction : Comparer plusieurs traductions sur le site 4evangiles.fr Lire le texte grec et sa traduction (anglaise) mot-à-mot sur le site interlinearbible.org

« Amen, amen, je vous le dis : le serviteur n'est pas plus grand que son maître, le messager n'est pas plus grand que celui qui l'envoie. Si vous savez cela, heureux êtes-vous, pourvu que vous le mettiez en pratique. 

« Je ne parle pas pour vous tous. Moi, je sais quels sont ceux que j'ai choisis, mais il faut que s'accomplisse la parole de l'Écriture : Celui qui partageait mon pain a voulu me faire tomber. 

« Je vous dis ces choses dès maintenant, avant qu'elles n'arrivent ; ainsi, lorsqu'elles arriveront, vous croirez que moi, JE SUIS. Amen, amen, je vous le dis : recevoir celui que j'envoie, c'est me recevoir moi-même ; et me recevoir, c'est recevoir celui qui m'envoie. » 

 

 

L'appel de saint Paul, par He-Qi

 

 

Que vais-je pouvoir dire aujourd'hui après les assauts d'érudition d'hier. Je me sens comme un petit bébé auprès de telles pointures ! Gare à ma fourche de crainte qu'elle ne langue ...

Nous sommes dans le discours d'adieu de Jésus à ses disciples. Jésus vient de leur laver les pieds et il leur explique pourquoi ils doivent en faire autant en suivant son exemple. Mais tout de suite il veut les avertir du scandale : tous ne vont pas le suivre, l'un d'eux va même le trahir.

Quelles que soient les raisons de Judas, et Dieu sait qu'il n'est pas facile de les comprendre, entre un montant de 'récompense' ridicule et des autorités religieuses qu'il ne devait pas plus porter dans son coeur que la plupart de ses compatriotes, elles allaient en tout cas à l'encontre de ce commandement de Jésus.

Il pouvait être légitime qu'il ait été déçu dans ses espérances ; tous vont l'être. Tous sont dans la pespective d'un messie politique, en opposition au pragmatisme des autorités qui consiste à composer avec l'occupant tant qu'il respecte leur culte. Il est difficile d'imaginer que Judas se soit rallié à ce parti. Mais s'il quitte le camp, à défaut de servir les disciples, il eût dû au moins ne pas les desservir.

Le 'je suis' que prononce alors Jésus veut donc rassurer par avance les disciples : puisque je vous ai annoncé ces événements à l'avance, lorsqu'ils se produiront vous vous en souviendrez, et je serai ainsi encore votre soutien ; par ce souvenir, je survivrai pour vous. Mais dans le même mouvement de pensée, ce 'je suis' est aussi évidemment beaucoup plus, une affirmation à rapprocher du nom de YHWH (je suis celui qui suis), ce qui mène à la conclusion : accueillir Jésus c'est accueillir Dieu.