Partage d'évangile quotidien
<
Enregistrer le billet en pdf

Témoins à charge

Mer. 29 Février 2012

Luc 11, 29-32 traduction : Comparer plusieurs traductions sur le site 4evangiles.fr Lire le texte grec et sa traduction (anglaise) mot-à-mot sur le site interlinearbible.org

Comme la foule s'amassait, Jésus se mit à dire : « Cette génération est une génération mauvaise : elle demande un signe, mais en fait de signe il ne lui sera donné que celui de Jonas. Car Jonas a été un signe pour les habitants de Ninive ; il en sera de même avec le Fils de l'homme pour cette génération. 

« Lors du Jugement, la reine de Saba se dressera en même temps que les hommes de cette génération, et elle les condamnera. En effet, elle est venue de l'extrémité du monde pour écouter la sagesse de Salomon, et il y a ici bien plus que Salomon. 

« Lors du Jugement, les habitants de Ninive se lèveront en même temps que cette génération, et ils la condamneront ; en effet, ils se sont convertis en réponse à la proclamation faite par Jonas, et il y a ici bien plus que Jonas. » 

 

 

Le cantique des cantiques, par He-Qi

 

 

voir aussi : Génération perdue, Lumières des nations, Signal lumineux, Génération condamnée, Le signe

Le thème des signes que l'on réclame et que Jésus a en horreur. Les signes, il n'a pas choisi qu'ils s'accomplissent par lui. Ils se produisent, ils témoignent entre lui et les bénéficiaires que le royaume est là, manifesté pour lui comme pour eux. C'est une source d'émerveillement, un don gratuit, l'attestation que Dieu n'est pas insensible, lointain, inaccessible, mais au contraire présent au cœur de la souffrance des hommes.

Ceux qui réclament des signes, par contre, manifestent la futilité de leur vie. Ils ne sont pas en manque, en danger continuel de plonger dans la mort par la faim, la maladie physique ou psychique. Au contraire, ils ont l'aisance matérielle et tout leur temps à perdre en coupages de cheveux en quatre. Ils réclament des signes, au mieux, par pure curiosité, et si par extraordinaire ils se produisaient, ils trouveraient certainement encore le moyen d'en contester la validité.

Aussi finiront-ils par se débarasser de ce témoin gênant de leur insignifiance, et s'en iront-ils, eux à leur néant originel, lui à sa résurrection.