Partage d'évangile quotidien
<
Enregistrer le billet en pdf

Dieu lui-même

Jeu. 26 Avril 2012

Jean 6, 41-51 traduction : Comparer plusieurs traductions sur le site 4evangiles.fr Lire le texte grec et sa traduction (anglaise) mot-à-mot sur le site interlinearbible.org

Comme Jésus avait dit : « Moi, je suis le pain qui est descendu du ciel », les Juifs récriminaient contre lui : « Cet homme-là n'est-il pas Jésus, fils de Joseph ? Nous connaissons bien son père et sa mère. Alors comment peut-il dire : 'Je suis descendu du ciel' ? » Jésus reprit la parole : « Ne récriminez pas entre vous. Personne ne peut venir à moi, si le Père qui m'a envoyé ne l'attire vers moi, et moi, je le ressusciterai au dernier jour. 

« Il est écrit dans les prophètes : Ils seront tous instruits par Dieu lui-même. Tout homme qui écoute les enseignements du Père vient à moi. Certes, personne n'a jamais vu le Père, sinon celui qui vient de Dieu : celui-là seul a vu le Père. Amen, amen, je vous le dis : celui qui croit en moi a la vie éternelle. 

« Moi, je suis le pain de la vie. Au désert, vos pères ont mangé la manne, et ils sont morts ; mais ce pain-là, qui descend du ciel, celui qui en mange ne mourra pas. Moi, je suis le pain vivant, qui est descendu du ciel : si quelqu'un mange de ce pain, il vivra éternellement. Le pain que je donnerai, c'est ma chair, donnée pour que le monde ait la vie. » 

 

 

Élie emporté au ciel, par He-Qi

 

 

voir aussi : Chair du ciel, Chair d'incorruptibilité

Sans doute est-ce là le propos de Jean : croire en cet homme, Jésus, c'est aussi croire en nous-mêmes. Croire qu'il vient de Dieu, c'est croire que nous venons aussi de Dieu. Croire qu'il va vers Dieu, c'est croire que nous allons aussi vers Dieu. Jésus est alors notre frère aîné, celui qui nous a ouvert, qui nous ouvre, un chemin, une voie. Il est un pain, une nourriture, pour notre propre chemin.

En ce sens, nous pouvons accepter jusqu'à la divinisation de cet homme, mais à une condition : que cela ne nous dispense de rien. Et rien, c'est vraiment rien ! Il ne fait rien à notre place. Il ne rachète pas nos péchés, quel que soit le sens de ce mot, à notre place, il nous montre seulement comment nous pouvons les racheter. Il ne nous ressuscite pas, il nous montre seulement comment nous pourrons être ressuscités par la grâce de Dieu. Il ne vit pas ni ne meurt à notre place, il nous montre seulement quelle est la meilleure façon de le faire.

Mais est-ce vraiment là ce que Jean voulait nous dire, est-ce bien là ce que les églises veulent transmettre ? Pourquoi en douté-je ?

Commenter cet évangile