Partage d'évangile quotidien
<
Enregistrer le billet en pdf

Mélanges détonnants

Sam. 7 Juillet 2012

Matthieu 9, 14-17 traduction : Comparer plusieurs traductions sur le site 4evangiles.fr Lire le texte grec et sa traduction (anglaise) mot-à-mot sur le site interlinearbible.org

Les disciples de Jean Baptiste s'approchent de Jésus en disant : « Pourquoi tes disciples ne jeûnent-ils pas, alors que nous et les pharisiens nous jeûnons ? » 

Jésus leur répondit : « Les invités de la noce pourraient-ils donc faire pénitence pendant le temps où l'Époux est avec eux ? Mais un temps viendra où l'Époux leur sera enlevé, et alors ils jeûneront. 

« Et personne ne coud une pièce d'étoffe neuve sur un vieux vêtement ; car le morceau ajouté tire sur le vêtement et le déchire davantage. Et on ne met pas du vin nouveau dans de vieilles outres ; autrement les outres éclatent, le vin se répand, et les outres sont perdues. Mais on met le vin nouveau dans des outres neuves, et le tout se conserve. » 

 

 

Les noces de Cana, par He-Qi

 

 

voir aussi : Période nuptiale, Autres temps, autres moeurs, Epoux ravi, Temps nouveaux, Mariage d'amour

On peut le prendre comme on veut, le "un temps viendra où ... ils jeûneront" est contradictoire avec les deux petites paraboles qui suivent. À moins de considérer que Jésus ait échoué dans sa mission et que les temps nouveaux n'ont duré que le court moment de son ministère public, et que ces temps sont depuis révolus.

Penser ainsi, c'est ne pas avoir compris qui il était et ce qu'il a fait. Le problème vient, comme toujours, de cet effacement de l'homme Jésus derrière la statue déifiée. Mais penser ainsi, c'est justement ne pas croire à la réalité de sa présence au-delà de sa mort.

C'est le processus des désillusions successives des premières communautés après la mort de Jésus qui a engendré la théologie que nous connaissons. Mais ces désillusions ne trahissaient qu'une chose, l'inadéquation de leurs attentes avec la réalité de l'homme, de ce qu'il était, de ce qu'il a enseigné, de ce qu'il a fait. Il est bien urgent que nous le retrouvions derrière cet amoncellement de costumes qui lui ont été attribués.

C'est ici un des points qui ne peuvent être récusés. Il est venu pour inaugurer des temps nouveaux. Si nos églises ressemblent tant à ce pharisaïsme décrit dans les évangiles et que nous vilipendons pourtant sans hésitation, n'est-ce pas que nous devons au moins nous poser des questions ?

Commenter cet évangile