Partage d'évangile quotidien
<
Enregistrer le billet en pdf

Point de non-retour

Mer. 28 Septembre 2011

Luc 9, 57-62 traduction : Comparer plusieurs traductions sur le site 4evangiles.fr Lire le texte grec et sa traduction (anglaise) mot-à-mot sur le site interlinearbible.org

En cours de route, un homme dit à Jésus : « Je te suivrai partout où tu iras. » Jésus lui déclara : « Les renards ont des terriers, les oiseaux du ciel ont des nids ; mais le Fils de l'homme n'a pas d'endroit où reposer la tête. » 

Il dit à un autre : « Suis-moi. » L'homme répondit : « Permets-moi d'aller d'abord enterrer mon père. » Mais Jésus répliqua : « Laisse les morts enterrer leurs morts. Toi, va annoncer le règne de Dieu. » 

Un autre encore lui dit : « Je te suivrai, Seigneur ; mais laisse-moi d'abord faire mes adieux aux gens de ma maison. » Jésus lui répondit : « Celui qui met la main à la charrue et regarde en arrière n'est pas fait pour le royaume de Dieu. » 

 

 

Élie endormi, par He-Qi

 

 

voir aussi : Clauses particulières

Après les mauvais exemples des disciples dans les passages précédents, voici la théorie de ce que devrait être leur attitude, voici les recommandations de Jésus. On voit le précipice. Là où eux se voient en ministres, dépositaires des plus hautes responsabilités, dans un futur gouvernement, Jésus leur rappelle que pour sa part il ne possède rien, pas même un oreiller pour dormir la nuit.

Lorsque les disciples font des projets d'organisation de la future administration, Jésus répond : pour administrer quoi ? Celui qui répond à son appel ne sait même pas ce qu'il aura à faire dans l'instant, encore moins à court, moyen ou long terme ! Décidément, il va être difficile de leur faire comprendre de quoi il s'agit, à ceux-là.

Ils sont pourtant censés l'avoir fait peu de temps auparavant, quand il les a envoyés deux par deux sans rien sur eux, que leur simple vêtement. Mais soit que cet envoi soit une invention des évangélistes pour anticiper le véritable envoi, celui d'après la résurrection, soit que le succès de leur campagne leur soit monté à la tête, les voilà fermement ancrés dans l'idée d'un royaume temporel proche. D'un royaume de Dieu sur terre.

Si le but est bien celui-là, la vie sur terre comme au ciel, les églises ne sauraient pourtant se confondre avec lui. Les églises ne sont pas le laboratoire, le lieu initial d'expérimentation du royaume. Leur rôle est seulement de le préparer. Un peu comme un passeur, qui introduit d'autres personnes dans un lieu où, lui-même, ne pénétrera peut-être même jamais.

Commenter cet évangile