Partage d'évangile quotidien
<
Enregistrer le billet en pdf

Moralité de l'histoire

Ven. 27 Juillet 2012

Matthieu 13, 18-23 traduction : Comparer plusieurs traductions sur le site 4evangiles.fr Lire le texte grec et sa traduction (anglaise) mot-à-mot sur le site interlinearbible.org

« Vous donc, écoutez ce que veut dire la parabole du semeur. 

« Quand l'homme entend la parole du Royaume sans la comprendre, le Mauvais survient et s'empare de ce qui est semé dans son coeur : cet homme, c'est le terrain ensemencé au bord du chemin. 

« Celui qui a reçu la semence sur un sol pierreux, c'est l'homme qui entend la Parole et la reçoit aussitôt avec joie ; mais il n'a pas de racines en lui, il est l'homme d'un moment : quand vient la détresse ou la persécution à cause de la Parole, il tombe aussitôt. 

« Celui qui a reçu la semence dans les ronces, c'est l'homme qui entend la Parole ; mais les soucis du monde et les séductions de la richesse étouffent la Parole, et il ne donne pas de fruit. 

« Celui qui a reçu la semence dans la bonne terre, c'est l'homme qui entend la Parole et la comprend ; il porte du fruit à raison de cent, ou soixante, ou trente pour un. » 

 

 

Les vierges sages, par He-Qi

 

 

voir aussi : Explication de texte, Milieux et cultures

Que dire encore sur cette interprétation de la parabole du semeur ? Après l'avoir juste exposée telle quelle, Matthieu a anticipé sur l'explication d'aujourd'hui, en prenant bien soin de préciser qui étaient ceux qui ne la comprenaient pas, les juifs, et qui la comprenaient correctement, les chrétiens. Alors bien sûr, l'analyse d'aujourd'hui vient comme le sceau, qui clôt toute contestation sur la question.

Tout ce qui est dit ici est pourtant vrai. Vrai qu'il faut déjà désirer le Royaume, vrai qu'on ne peut y accéder sans persévérance, vrai qu'il n'est pas compatible avec les valeurs de ce monde. Mais on aurait tort d'en déduire des catégories d'hommes, comme voudrait y inciter Matthieu. Il n'y a pas quatre sortes de personnes, celles qui n'y comprennent rien, celles qui renoncent trop vite, celles qui préfèrent les plaisirs temporels, et celles qui font tout comme il faut ! La meilleure preuve en est d'ailleurs ces rendements variables parmi ceux qui constituent la 'bonne' terre.

Il faut rapprocher cette parabole de celle de la graine semée qui pousse, quel que soit le temps et les circonstances, et qui finit par donner son fruit par elle-même. C'est un peu pareil avec les paraboles, et donc aussi avec celle-ci. Une fois reçue, cela pourra prendre plus ou moins de temps, mais elle finira par produire son effet.

Commenter cet évangile