Partage d'évangile quotidien
<
Enregistrer le billet en pdf

Étalon or

Lun. 20 Août 2012

Matthieu 19, 16-22 traduction : Comparer plusieurs traductions sur le site 4evangiles.fr Lire le texte grec et sa traduction (anglaise) mot-à-mot sur le site interlinearbible.org

Quelqu'un s'approcha de Jésus et lui dit : « Maître, que dois-je faire de bon pour avoir la vie éternelle ? » Jésus lui dit : « Pourquoi m'interroges-tu sur ce qui est bon ? Il n'y a qu'un seul être qui soit bon ! Si tu veux entrer dans la vie, observe les commandements. — 

« Lesquels ? » lui dit-il. Jésus reprit : « Tu ne commettras pas de meurtre. Tu ne commettras pas d'adultère. Tu ne commettras pas de vol. Tu ne porteras pas de faux témoignage. Honore ton père et ta mère. Et aussi : Tu aimeras ton prochain comme toi-même. » 

Le jeune homme lui dit : « Tout cela, je l'ai observé : que me manque-t-il encore ? » Jésus lui répondit : « Si tu veux être parfait, va, vends ce que tu possèdes, donne-le aux pauvres, et tu auras un trésor dans les cieux. Puis viens, suis-moi. » 

A ces mots, le jeune homme s'en alla tout triste, car il avait de grands biens. 

 

 

Les mages, par He-Qi

 

 

voir aussi : Ordre supérieur, Du bon et des biens

Cet épisode est généralement intitulé dans nos bibles 'le jeune homme riche'. Et effectivement, c'est une des questions qu'il aborde et qu'il est bien difficile d'écarter, sauf à grand renfort de contorsions acrobatiques et dangereuse, que la richesse matérielle de ce jeune homme est pour lui un obstacle. On peut ensuite tergiverser, dire que ce n'est pas sa richesse en elle-même qui fait obstacle, mais son attachement à cette richesse, et certains en concluent dans la foulée qu'il n'y a rien de répréhensible à être riche, du moment qu'on n'y est pas attaché ! Mouais, sauf que Jésus, ici, ne lui dit pas de seulement se détacher de ses biens, mais bien de s'en débarrasser, de s'en libérer réellement, concrètement, pas seulement 'en esprit'.

Par contre, il est vrai qu'on aurait tort de se focaliser sur la seule question des richesses matérielles. Ce ne sont pas les seules qui nous encombrent. N'est-il pourtant pas clair que ce qui aveugle encore plus notre jeune homme, ici, c'est son orgueil d'être quelqu'un qui observe parfaitement toute la loi ? Matthieu essaie pourtant de gommer cet aspect. Mais le jeune homme affirme sans sourciller qu'il observe "Tout" cela, et Marc et Luc précisent même "depuis ma jeunesse". Quel surhomme ! C'est de plus Matthieu seul qui fait dire à Jésus "si tu veux entrer dans la vie, observe les commandements". Marc et Luc ne s'aventurent pas à prêter à Jésus une telle affirmation.

Nous ne développerons pas ici un argumentaire complet sur le rôle de la Loi. La Loi est un bon poteau indicateur, elle donne les bonnes directions, mais elle est aussi la source d'un très grand danger, si on la prend pour le but. C'est dans ce danger qu'était tombé le jeune homme. La Loi était tout son horizon. Pourtant il ressent une insatisfaction. Cette insatisfaction est ce qui lui vaut la bienveillance de Jésus. Marc précise que lorsqu'il demande "que me manque-t-il encore ?", Jésus le regarde et se met à l'aimer. Oui, ce que nous croyons être nos richesses spirituelles sont tout autant une entrave que nos richesses matérielles. Si Jésus s'est mis à aimer ce jeune homme, c'est parce que lui au moins, contrairement à la plupart des pharisiens avec lesquels Jésus avait affaire, ne pouvait plus se complaire dans son autojustification.

Malheureux vous les riches, de quelque sorte de richesse que ce soit !

Commenter cet évangile

daniel 20/08/2012 07:22


« ..vends ce que tu possèdes , donne-le aux pauvres… »
Alors faut-il d’ores et déjà vendre tout ce que l’on possède et le donner aux pauvres ?
Mais où sont ces pauvres ?
Et ensuite ?
Lorsque d’autres se présenteront , comment pourrons-nous les dépanner ?
Il est bien dit que la main droite doit ignorer ce que fait l’autre main…
Je crois qu’il ne faut pas nous préoccuper en choisissant les pauvres auxquels nous devons donner
Ce qu’il faut, à mon avis , c’est donner une nourriture qui ne se déprécie jamais
St Paul nous rappelle , par ailleurs , qu’il ne convient pas de se dépouiller de tout pour soulager les pauvres
« donnez de votre superflu …gardez ce qu’il vous faut …. »
Jésus ne dit-il pas :
« des pauvres vous en aurez toujours mais moi vous ne m’aurez pas toujours… »
Alors les pauvres ne sont pas ceux auxquels ce monde nous donne de voir
Il est des pauvretés profondes et cachées parmi ceux qui possèdent tout dans ce monde
Pauvreté de l’amour
Alors oui! Cela vaut le coup de donner ces dons reçus de la croix aux âmes démunies
Parce que les biens de ce monde resteront mais l’amour témoignera .
Bonne semaine