Partage d'évangile quotidien
<
Enregistrer le billet en pdf

L'amour fou

Mar. 19 Juin 2012

Matthieu 5, 43-48 traduction : Comparer plusieurs traductions sur le site 4evangiles.fr Lire le texte grec et sa traduction (anglaise) mot-à-mot sur le site interlinearbible.org

« Vous avez appris qu'il a été dit : Tu aimeras ton prochain et tu haïras ton ennemi. Eh bien moi, je vous dis : Aimez vos ennemis, et priez pour ceux qui vous persécutent, afin d'être vraiment les fils de votre Père qui est dans les cieux ; car il fait lever son soleil sur les méchants et sur les bons, et tomber la pluie sur les justes et sur les injustes. 

« Si vous aimez ceux qui vous aiment, quelle récompense aurez-vous ? Les publicains eux-mêmes n'en font-ils pas autant ? Et si vous ne saluez que vos frères, que faites-vous d'extraordinaire ? Les païens eux-mêmes n'en font-ils pas autant ? Vous donc, soyez parfaits comme votre Père céleste est parfait. » 

 

 

Portant la croix, par He-Qi

 

 

voir aussi : Tous frères (et sœurs), La prière de la pluie, Hauteur de vues, Amour sans tabous, Météo

Oui, je sais, comme beaucoup, je n'ai pas vraiment d'ennemi. Je ne vis pas dans un pays en guerre, j'habite à la campagne, il n'y a pas de caractériels dans le voisinage, au bureau non plus. J'ai de la chance. Et c'est facile pour moi de dire aux autres : aimez vos ennemis ! Alors quoi : je ne vais quand même pas me mettre à provoquer tous ces, plus ou moins, braves gens qui m'entourent, créer volontairement de la zizanie, afin de pouvoir enfin aimer des ennemis ?

Mais au fond, est-ce bien différent que d'aimer mes amis ? Tiens, par exemple, ma chère et tendre épouse. Est-ce vraiment si simple de la classer sans nuance du côté des amis ? Parce qu'il y a bien malgré tout ces questions qui nous ont toujours fâchés, ces frictions qui reviennent toujours dans les mêmes domaines. Des questions, des domaines, que, d'un commun accord tacite, nous évitons de laisser remonter. Ce n'est pas aussi ça, un couple ? Un certain nombre de zones d'ombres dont on peut longtemps, voire éternellement, s'accommoder, et avec raison, si on n'a pas les ressources de temps, de volonté, pour les aborder.

Bon, ben voilà, j'ai trouvé du taff, moi.

Commenter cet évangile