Partage d'évangile quotidien
<

Un grand saut dans l'inconnu

Lun. 2 Juillet 2012

Matthieu 8, 18-22 traduction : Comparer plusieurs traductions sur le site 4evangiles.fr Lire le texte grec et sa traduction (anglaise) mot-à-mot sur le site interlinearbible.org

Jésus, voyant la foule autour de lui, donna l'ordre de partir vers l'autre rive du lac. 

Un scribe s'approcha et lui dit : « Maître, je te suivrai partout où tu iras. » Mais Jésus lui déclara : « Les renards ont des terriers, les oiseaux du ciel ont des nids ; mais le Fils de l'homme n'a pas d'endroit où reposer sa tête. » 

Un autre de ses disciples lui dit : « Seigneur, permets-moi d'aller d'abord enterrer mon père. » Jésus lui dit : « Suis-moi, et laisse les morts enterrer leurs morts. » 

 

 

Le tombeau vide, par He-Qi

 

 

voir aussi : Attention au départ !, Partir ...

La radicalité de l'appel à suivre Jésus. Dans l'esprit de Matthieu, il ne s'agit pas de recommandations qui concernent tout le monde. Celles-là ont été données dans le sermon sur la montagne, qui s'adressait à la foule. Maintenant, Jésus s'apprête à quitter cette foule, il ne s'adresse ici qu'à un petit nombre, ceux qui vont embarquer avec lui pour traverser le lac.

À l'époque de Matthieu, la communauté s'est déjà organisée sur deux niveaux, des responsables et les autres. Les responsables sont ici symbolisés par ceux qui vont rester avec Jésus, dans la barque. Ceux-là seulement, selon Matthieu, doivent être avertis de ce qui les attend : une rupture radicale avec leur passé et un avenir jamais prévisible. Les deux allant nécessairement ensemble : on ne peut pas être ouvert à ce qui advient si on est encombré de son vécu.

Du temps de Jésus, il n'y avait pas de hiérarchie dans ses disciples. L'état d'esprit d'ouverture qui est exigé dans ce texte concerne tout le monde. Mais pas nécessairement tout de suite. La manière d'être de Jésus n'était pas impérative, mais invitative. L'essentiel, pour lui, était de commencer. Se réveiller, d'abord, et il était un formidable éveilleur. Et se mettre en route, prendre la direction. Ensuite, c'est comme dans ses paraboles, ça croît, ça pousse, et un jour on s'apercevra qu'effectivement on a gagné la liberté, jusqu'au point d'une disponibilité telle que décrite aujourd'hui.

Commenter cet évangile