Partage d'évangile quotidien
<
Enregistrer le billet en pdf

Poupées gigognes

Jeu. 3 Mai 2012

Jean 13, 16-20 traduction : Comparer plusieurs traductions sur le site 4evangiles.fr Lire le texte grec et sa traduction (anglaise) mot-à-mot sur le site interlinearbible.org

« Amen, amen, je vous le dis : le serviteur n'est pas plus grand que son maître, le messager n'est pas plus grand que celui qui l'envoie. Si vous savez cela, heureux êtes-vous, pourvu que vous le mettiez en pratique. 

« Je ne parle pas pour vous tous. Moi, je sais quels sont ceux que j'ai choisis, mais il faut que s'accomplisse la parole de l'Écriture : Celui qui partageait mon pain a voulu me faire tomber. Je vous dis ces choses dès maintenant, avant qu'elles n'arrivent ; ainsi, lorsqu'elles arriveront, vous croirez que moi, JE SUIS. 

« Amen, amen, je vous le dis : recevoir celui que j'envoie, c'est me recevoir moi-même ; et me recevoir, c'est recevoir celui qui m'envoie. » 

 

 

La venue de l'Esprit saint, par He-Qi

 

 

voir aussi : Envois en chaîne, Envoyés par l'envoyé

Il y a presque une contradiction entre le premier et le troisième paragraphes de ce passage. Si recevoir l'envoyé c'est recevoir celui qui l'envoie, alors l'envoyé est au moins aussi grand que celui qui l'envoie. Les deux assertions ne semblent pas être du même domaine.

La première, que l'envoyé n'est pas plus grand que celui qui l'envoie, est à destination des disciples, et peut s'appliquer aussi au Jésus homme. La seconde, que recevoir l'envoyé c'est recevoir celui qui l'envoie, fait référence certainement au Jésus dieu, et peut-être aussi aux apôtres, mais plus vraisemblablement à l'Esprit Saint. Pour moi, chez Jean, le problème principal est cette scission, cette schizophrénie, entre soit-disant deux mondes, le terrestre et le céleste.

Entre les deux vient se glisser une allusion voilée à Judas, accompagnée d'une pseudo-prophétie rétro-active censée asseoir la divinité de Jésus sous le nom de 'JE SUIS' allusion à 'YHWH'. Est-ce pour dire que la faute de Judas a été de vouloir péter plus haut que son cul ?

Commenter cet évangile